Fiches de lecture du livre numérique : UNE GUERRE AU COUTEAU

Ajouter au panier

7.85 €

 

Image
Plutôt que de raconter le livre, je reproduirai ici des jugements, il est vrai, favorables. J’en souhaitais des hostiles. Il n’y en a pas eu. J’y vois une forme de censure. On ne critique pas le livre. On n’en parle pas. C’est définitif.
Voici :

« Il est difficile d’imaginer un témoignage plus direct et plus sincère. C’est la peinture exacte d’une guerre que d’autres ont perdue à sa  place. »
Jean Bourdier. National Hebdo.

« Tel qu’il est, ce témoignage vieux de quarante ans maintenant et publié non retouché est exceptionnel. Le livre d’Angelelli est de ceux où on a l’impression de toucher vraiment la vérité de l’histoire. »
Yves Chiron. Présent.

« Le récit sort de l’ordinaire. On appréciera la sincérité ainsi que la remise de l’action dans l’ambiance et la démission des autorités dépassées. »
Hugues Dalleau. La Voix du Combattant. Organe de l’Union Nationale des Combattants, H. Dalleau, Président.
 
« Voici enfin un témoignage d’une totale objectivité. Dans ce récit qui restitue la vérité quotidienne des troupes de secteur aux prises avec l’organisation politico-administrative, les scènes les plus dures sont souvent les plus belles, par la force des images les plus vraies. »
Jean Mabire. La Nouvelle Revue d’Histoire.

« C’est le témoignage d’un Pied-Noir qui sait pourquoi il s’est battu. Il sait voir, sait écrire et pense droit. Un document de première main d’une guerre sans loi. »
Frédéric Valloire. Valeurs Actuelles.
 
« Le livre est écrit sans remords ni repentance. L’auteur ne renie pas son engagement pour la cause de l’Algérie Française, ni sa satisfaction d’avoir participé à la lutte contre le FLN. Il n’est pas facile d’accepter les idées et les formes de guerre justifiées par l’auteur. Une lecture très utile aux historiens. »
Jacques Frémeaux. Professeur à la Sorbonne.

« Avec une grande liberté de pensée et de langage l’auteur dénonce les hypocrisies d’une guerre et d’une politique qui n’en manquaient  pas. Il le fait avec une verve railleuse et sans aucune repentance. »
G.P.Hourant. L’Algérianiste.

« Il faut lire Une guerre au couteau. C'est un document précieux, parfois bouleversant. Un témoignage plein de verve,à coup sûr l'un des meilleurs qui aient été écrits sur un épisode peu glorieux de notre histoire. Et, répétons-le, un livre d'écrivain, ce qui ne gâte rien. »

P.L.Moudenc Écrits de Paris.

 

 

 

Formats disponibles : PDF Olni au format PDF, EPUB Olni au format EPUB, FLASH Olni au format FLASH